Le marché du dimanche n°7 : blogs, vidéo, presse écrite, Twitter, influence…

Dans notre cabas cette semaine (ou plutôt ces dernières semaines) :

—–

BLOGS.

Overblog publie son bilan 2008. On y remarquera deux choses :

- une illustration très concrète de la théorie de la média-dépendance (dont on a parlé ici) : la quasi-totalité des thèmes qui ont été discutés sur Overblog en 2008 sont les grandes thèmes d’actualité et de TV (Sarkozy, Plus Belle La Vie, les J.O…).

- des chiffres : 504 millions de visites sur 950 000 blogs. Sans même prendre la calculette, on voit donc que l’audience moyenne d’un blog Overblog tourne autour de 500 visites par an. Même en considérant qu’une grosse partie des 950 000 sont inactifs, c’est peu. Longue traîne, vous avez dit longue traîne ?

—–

VIDEO.

Les derniers chiffres de Comscore US cités par Rodrigo Sepulveda dans l’Atelier des Médias montrent une consommation de 4h de vidéo par mois et par internaute.

En pareallèle, Warner plaque YouTube. Revenus publicitaires insuffisants pour la Major. Mais comment YouTube peut-il justifier des revenus publicitaires suffisants s’il se fait plaquer par les éditeurs de contenus dont il a cruellement besoin pour son audience ? Ca pourrait ne pas être loin de s’appeler un cercle vicieux.

—–

PRESSE ECRITE.

« A part « L’emmerdeur international » (…) et le superbe trimestriel « XXI », il ne s’est rien passé dans la presse écrite depuis des dizaines d’années ». C’est le constat d’Alain Joannès sur la crise des quotidiens.

(On peut au passage, renchérir sur l’intérêt de XXI qui revendique 28 000 exemplaires vendus pour son numéro 3 et dont on rappellera que le blog se trouve ici).

Aux USA, étude de The Bivings Group sur les pratiques Internet des 100 premiers titres américains de presse écrite. On retiendra les tendances les plus spectaculaires vs. l’année précédente :

- 95% d’entre eux proposent des blogs (à comparer avec l’utilisation du blog sur des sites médias en France, pour laquelle je vous renvoie à notre travail)

- 92% proposent des contenus vidéo

- 75% proposent de commenter les articles

- 58% acceptent de l’UGC photo (façon Citizenside par exemple), beaucoup moins de la vidéo (18%) ou de l’écrit (15%).

—–

TWITTER.

Géniale typologie des Twitterers par Henry Michel.

Anecdotique ou pas ? Toys R Us répond à un Twit de Xavier les mentionnant. J’ai testé, pas de réponse pour ma pomme. Une marque en phase de test ?

Le point de vue de journaliste de Laurent Suply sur l’utilité de Twitter comme source d’info (à l’occasion des attentats de Bombay). Un sujet qui fait débat puisque d’autres (voir chez Alain Joannès ou Fred Cavazza) n’y voient aucun intérêt : média-dépendance — là encore ; bruit ; rumeurs ; témoignages confus ; incapacité à donner du sens…

A l’arrivée, il me semble que l’intérêt de Twitter dans une situation d’événement majeur comme au quotidien, c’est l’accès rapide à une grande diversité de sources traitant d’un sujet.

—–

INFLUENCE.

Le Twit qui a fait changer Pepsico d’avis : c’est chez Médiacratie. Influence du web ? En l’occurrence c’est à mon avis surtout une illustration du rôle de garde-fou qu’Internet peut jouer : une marque « dérape », des internautes « recadrent ». La décision de la marque se fait sur un critère moral (« c’était de mauvais goût, nous avons eu tort ») et non sur un critère de puissance (« vous avez été nombreux à dire que… »).

L’article d’Aurélien Viers sur le pouvoir correctif du web face à des pratiques journalistiques « limites ». Aurélien fait référence aux pratiques des journalistes TV habitués à n’avoir aucun contre-pouvoir et à manipuler leurs interviewés. Il rebondit en particulier sur l’exemple de l’émission les Infiltrés et de la journaliste de Capa, Caroline Benarrosh, qui a de son point de vue berné son monde.

Ce pouvoir correctif à mon avis s’exprime surtout dans la possibilité de laisser une trace dans les moteurs de recherche, ce qui est loin d’être négligeable. Quand on est journaliste, on n’a pas forcément intérêt à ce que les gens qui vous googlent tombent sur des résultats qui mettent en cause vos pratiques.

—–

Il y a pas mal de lectures et de références dans ce qui précède, mais je précise qu’il ne s’agit malgré tout que d’une sélection restreinte : vous pouvez suivre ma veille sur aaaliens — Aaaliens qui, soit dit en passant [et on y reviendra car le sujet du journalisme de liens n’a encore jamais été traité proprement sur Internet et Opinion(s)], est une véritable mine d’infos pour qui s’intéresse aux médias et au web.

About these ads

7 réponses à “Le marché du dimanche n°7 : blogs, vidéo, presse écrite, Twitter, influence…

  1. t’es pas encore pleinement dans la cible :)
    ou alors, j’ai loupé un morceau de ton histoire récente.
    peut-être faut-il avoir des MiniMoi pour que ça marche : faire travailler la corde sensible de l’individu qui vient, en période de stress, et l’inciter à revenir

  2. François Guillot

    Tu n’as rien loupé, t’inquiète. Mais je revendique le droit de faire des cadeaux à des enfants ;-)
    Sans doute mon Twit « demain chez Toys R Us ça va être l’horreur » n’était-il pas crédible : s’ils ont des oreilles partout, ils savent que j’habite près d’une Grande Récré.

  3. :)
    peut-être y a-t-il une histoire de géolocalisation ?

  4. J’ai l’impression que le lien « ma veille sur aaaliens » ne fonctionne pas.

  5. François Guillot

    Bizarre en effet. Je l’ai réenregistré, je pense qu’il doit fonctionner maintenant.

  6. oui c’est bon.
    Merci !

  7. videos de plus belle la vie

    http://www.pblv.tv