Le Wikipedia scanner et la question du bon usage de Wikipedia

Trouvé chez rue89 : « un étudiant identifie les manipulateurs de Wikipedia ». Il s’agit d’un outil, le « Wikipedia scanner », qui permet d’automatiser la recherche de modifications sur l’encyclopédie et donc de révéler certaines pratiques :

« Ainsi, la société américaine Diebold, qui fabrique les machines à voter au centre de nombreuses polémiques aux Etats-Unis, apparaît dans cette recherche comme responsable d’une coupe de quelque 15 paragraphes dans la notice la concernant, notamment les critiques techniques et son soutien financier au candidat Bush. (…) Wired publie quelques résultats amusants, comme le Parti Républicain qui change « occuper » en « libérer » à propos de l’intervention militaire en Irak, ou Fox TV qui fait la promo anonyme de l’une de ses vedettes. »

Si les manipulations sur Wikipedia sont un vrai sujet, abondamment traité, cette actualité vient à point pour reposer la question de la bonne utilisation de l’encyclopédie. L’enjeu n’est pas mince et restera important tant que Google indexera Wikipedia au plus haut niveau : Wikipedia peut être décrit, tout comme Google, comme un système de management de la réputation.

La question s’était d’ailleurs posée il y a quelques mois, alors que Jimmy Wales menaçait de bannir a priori les agences RP actives sur Wikipedia pour le compte de leurs clients (sans véritable écho en France).

Les entreprises peuvent-elles trouver leur place sur Wikipedia sans être taxées de manipulation ? Nous avions esquissé une réponse publiée il y a quelques semaines dans le Journal du Net.

En substance, l’idée est de défendre la possibilité d’une contribution des entreprises à Wikipedia sur les sujets qui les concernent directement, à condition de jouer le jeu de l’encyclopédie : recherche de neutralité, transparence, implication. Ce qui suppose certains décalages avec des réflexes ou des habitudes existants, révélés largement par le « Wikipedia scanner ». Et donc un état d’esprit plus « 2.0 », qui peut constituer une nouvelle compétence pour les conseils en communication.

Publicités

Une réponse à “Le Wikipedia scanner et la question du bon usage de Wikipedia