Pourquoi Wikipedia n’est pas une encyclopédie (La révolution wikipedia, remix n°4)

Pourquoi Wikipedia n’est pas une encyclopédie ? Ce livre est l’occasion de revenir sur ce qui fait une encyclopédie, les projets originels des philosophes des Lumières. Quelques rappels qui peuvent être lu comme autant de questions posées à Wikipedia :

  • L’encyclopédie est un ouvrage traitant méthodiquement de toutes les sciences et de tous les arts ;
  • « tous les efforts des encyclopédistes depuis l’Antiquité visent à classer, à hiérarchiser le savoir » dixit un historien interrogé.

Dans un cas [Wikipedia], l’encyclopédie se construit comme une maison en Lego, où chaque enfant passant devant le bac à jouets ajouterait une pièce selon son bon vouloir et son inspiration du moment ;
Dans l’autre [l’encyclopédie], un architecte élabore soigneusement un plan au préalable, puis une équipe restreinte de maçons de met au travail pendant un temps déterminé (p.106).

Wikipedia répond par la négative à ces questions. Wikipedia n’est pas une encyclopédie. Et dire Wikipedia n’est pas une encyclopédie n’enlève en rien son intérêt, son importance sur Internet. Mais les mots ont un sens. Dans le sillage de l’ambition encyclopédique, Wikipedia est un support nouveau de diffusion de la connaissance mais pas une encyclopédie – ce qui ne remet pas en cause l’intérêt de la chose. Cela remet le site collaboratif simplement à sa (juste) place.

9 réponses à “Pourquoi Wikipedia n’est pas une encyclopédie (La révolution wikipedia, remix n°4)

  1. François Guillot

    Exact, mais alors Wikipédia c’est quoi ? Une base de données, tout simplement ?

  2. Emmanuel Bruant

    Wikipedia est un wiki (orienté sur l’agrégation d’un maximum d’informations sur nos sociétés et nos savoirs). Et un wiki n’est pas une encyclopédie, c’est un wiki;-)

  3. François Guillot

    Oui enfin si tu veux définir Wikipédia à ta grand-mère, tu lui dis que c’est un wiki ? Ou une base de données ? « base de données » me semble être le meilleur terme pour l’expliquer aux profanes.

  4. Est-ce vous croyez que du fait que ce soit un peu participatif comme dispositif et que des occurrences soient projetées dans l’espace public, on peut dire qu’il y a là un phénomène politique et historique autant que culturel? Si je me demande en participant à wikipédia à quoi est-ce que je participe et si je dis : à l’édification d’un savoir alternatif ? à la définition d’un mot ? à la numérisation des connaissances ? de la ou des réponses à cette question peut dépendre la réponse que l’on apporte à l’encyclopédie qui n’est qu’un wiki qui n’est pas une encyclopédie du tout ou alors qui est une encyclopédie alternative un peu grevée de partout mais participative, interactive et participant de ce fait à la construction de l’histoire des idées (plus ou moins bonnes) )
    et pour votre grand-mère, François, hmm moi je dirais « c’est un grand dictionnaire qui parle de tout sur ordinateur auquel toi et papi peuvent participer si vous en avez envie ;) » ? mais avec mon enfant je serais plus prudente…
    hier à une conférence à propos du loisir dans la presse numérique, les intervenants membres d’une start up ont présenté l’expression « loisiration » comme « non homologuée par le petit robert mais bientôt sur wikipédia »… j’ai pensé « ça alors… »

  5. Emmanuel Bruant

    Cécile, les questions que vous vous posez ne changent pas la donne : wikipedia n’est pas une encyclopédie. Et perso, je pense mieux comprendre wikipedia quand je ne parle pas et ne je ne réfléchi pas à partir de la notion d’encyclopédie. Il n’empêche que Wikipedia est un phénomène culturel très très important (si je n’étais pas omnubilé par l’histoire, je dirais sans précédent). Et dire que c’est un wiki (cf. par exemple la définition d’un wiki sur… wikipedia) est un bon début de réponse.
    François, j’expliquerais à ma grand mère ce qu’est un wiki (c’est quand même pas très compliqué, pas beaucoup plus compliqué qu’expliquer que c’est une base de donnée, surtout qu’en disant ça tu n’as expliqué qu’une partie de ce qui fait l’intérêt de Wikipedia).
    Tout cela me fait penser aux leçons de Wittgenstein sur la manière dont on pose les problèmes philosophiques : derrière ces problèmes se trouvent le plus souvent des problèmes liés au brouillard linguistique, des problèmes de définition. D’où l’importance de questionner les termes, les définitions, etc. (et d’où l’intérêt minimal de ce post, de mon point de vue)

  6. Wikipedia n’est pas une encyclopédie : son mode d’écriture collective par des non-experts accumulant toutes les opinions (et non les connaissances) sans discriminations (entre ce qui est vrai et faux, ou entre ce qui est connu et démontré ou ne l’est pas) ou au contraire pratiquant des discriminations à contre-sens (censure d’analyses et études admises tandis qu’est acceptée la propagande) , tout cela permet de le dire avec certitude.

    Cependant, d’accord avec Emmanuel, phénomène culturel très important. Très important ne préjugeant pas du reste de la tendance qui l’emporte : plutôt négative ou positive. Pour les études, il semblerait bien que ce soit la 1° qui l’emporte ; accélération des tendances au copiage , et ceci sans discernement, puisque l’on fait confiance à Wikipedia, étant donné qu’elle se nomme « encyclopédie »

    Il y a là une tromperie. Car, je ne peux que confirmer que l’importance des mots et de la juste nomination : de Platon à Wittgenstein, personne ne dira le contraire. C’est toute la tradition philosophique qui l’a établi.

    Ce sont des choses dont je parle sur mon blog , observatoire de wikipedia.

  7. Oui Emmanuel, mes questions ne changent pas la donne, je suis d’accord le terme « encyclopédie » pour wikipédia est impropre et je consens aux impératifs de la juste nomination et à la discipline que requiert l’ usage des mots… C’est vrai que la définition de wiki sur wikipédia est à consulter et la partie sur les difficultés rencontrées par le wiki sont évoquées avec bonne foi (ou presque ?)
    J’ai un peu tort de me prononcer sur un phénomène que je ne maîtrise pas et pire dont je ne me sers presque pas, j’ai l’encyclopédie hachette sur mon ordi fixe, mais j’apprend ce faisant. J’aimerais bien comparer quelques entrées wikipédia/hachette. J’acquiers la conviction ici en lisant les contributions de chacun, bien que la méfiance ait des degrés différents, que wikipédia outre sa partialité dépossède les élites de la production du vrai et de la connaissance mais non pas pour une production plus avisée et objective mais pour une production approximative voire érronée et parfois propagandiste. Ainsi le geste est louable ( et encore) mais non pas son issue à savoir les contenus faux et égarants qu’il engendre et notamment pour les enfants qui y trouvent une solution au lieu d’y entrevoir un problème au point qu’un usage réfléchi en soit très difficile. Je devine que c’est bel et bien un phénomène culturel important mais je ne sais pas comment l’interpréter si ce n’est alors comme la constitution d’un faux savoir passible d’éluder le savoir « légitime » produit par les experts. C’est bien pire alors qu’un problème philosophique et éthique bien que l’analyse philosophique puisse être révélatrice de la problématicité de wikipédia… tendance bien négative oui Alithia, et me voilà un peu confuse, je ne trouve plus le positif …

  8. @ cécile : « une production approximative voire érronée et parfois propagandiste.  » Avez-vous des exemples pour étayer ce que vous dites ?

  9. à Pierre Beaudoin,
    Non. J’ai découvert ces exemples en lisant les remarques d’Alithia et en parcourant son observatoire de Wikipédia… Ce commentaire c’était un résumé de ce que j’avais cru comprendre en lisant les différents commentaires de ces billets sur Wikipédia. Candide, j’attendais que quelqu’un fournisse une contre argumentation donnant à envisager que si Wikipédia n’est pas une encyclopédie, c’est bel et bien la constitution de quelque chose comme une mise en commun éclairée de connaissances fiables. Si j’avais été en mesure d’en déceler ( des exemples de productions erronées et propagandistes) je n’aurais pas contribué à Wikipédia, comme je l’ai fait parfois, en toute insouciance. Ces propos m’ont frappée. Je devine qu’ils sont excessifs mais n’empêche…