Internet : le 4ème média en France par la pub

Edit 14/2: aemm, je lis ceci et je me dis qu’en fait on n’est pas près d’y voir clair.

Chiffres de la publicité en ligne, suite… et sans vouloir verser dans l’obsession après mes précédents billets (1 et 2) sur le sujet. On le sait maintenant très officiel depuis hier et grâce à l’étude annuelle de TNS Media Intelligence pour le Syndicat des Régies Internet et l’IAB : Internet est le quatrième média en France. Il vient donc de dépasser l’affichage et s’approche de la radio.

pub web

Chiffres-clé à retenir :

– le pub sur Internet représente 2.8 milliards d’euros d’investissement (reste à savoir dans quelle mesure l’adage « je fous en l’air la moitié de mon budget marketing, le seul problème est que je ne sais pas laquelle » est vrai sur le web :-)),

– réalise + 34,5% sur un an,

– et représente 12% du marché publicitaire (9.5% il y a un an)

PDF de la présentation de TNS Media Intelligence avec beaucoup d’infos sectorielles à télécharger en cliquant ici.

On voit donc à ce jour une progression assez linéaire, mais les prochains mois et années peuvent connaître d’importantes modifications :

– avec la manne attendue de la fin de la pub sur France Télévisions. Lire le Journal du Net à ce sujet : Internet et le « hors média » se partageraient entre 120 et 270 millions d’euros ; en faisant une hypothèse basse où Internet représente 50% de « Internet et le hors média », on peut estimer que le web pourrait récupérer 60 à 150 millions d’euros. Cela pourrait représenter environ 5% de croissance additionnelle.

– avec le ralentissement voire la récession économique. Ici, les avis divergent comme le montre bien cet article de The Economist.

D’abord il faut se demander dans quelles proportions la pub en général serait touchée (les analyses du marché publicitaires 2008 vont de +5% à -5%…), ensuite savoir comment résisterait le média Internet.

Pour certains, Internet résistera mieux car il faut encore combler le fossé entre l’usage du web et la publicité sur le web (les gens y consacrent proportionnellement plus de temps que les annonceurs n’y consacrent de budgets). Et parce que le web apporte la transparence du retour sur investissement en rendant les choses beaucoup plus mesurables, donc justifiables pour celui qui investit. Enfin parce que la télé serait l’arme de l’image de marque à long terme et le web l’arme de vente à court terme.

A l’inverse, on peut estimer que si la démonstration de ROI n’est pas convaincante, les annonceurs peuvent se détourner du web pour se rassurer et jouer la grosse visibilité avec la TV. Et l’annonceur peut se souvenir que l’internaute fuit la pub, se déclare publiphobe et s’inquiète de l’utilisation de ses données personnelles… autant de facteurs qui peuvent le faire douter de ce ROI (lire à ce sujet la tribune d’Esther Dyson dans le WSJ). [Edit 14/2, mentionnons également la remise en cause de méthodes d’évaluation sur Internet, merci Samuel]

Pas simple tout ça. En tout cas 2008 semble être une année charnière pour la publicité en ligne. Sans oublier le meilleur moyen d’investir : les PR online🙂

7 réponses à “Internet : le 4ème média en France par la pub

  1. C’est que ça donnerait des idées…

  2. Très intéressant! Je note également le gap entre l’Internet: 2ème media pour les Français mais 4ème média pour les investissements

  3. François Guillot

    Oui mais sur le temps passé je n’ai pas d’étude de référence. On sait que la TV est à 3h24 /jour /personne (enfin c’était 2006, 2007 je ne sais pas) ; et quand on prend les chiffres médiamétrie du JDnet sur le temps passé sur Internet (chiffres mensuels ramené à la journée), on a 48 minutes. Par ailleurs il y a eu une étude fin 2006 qui disait qu’en EUROPE, on passait désormais plus de temps sur Internet qu’à lire la presse… Donc je me permets de dire qu’il est le deuxième média en temps passé en espérant ne pas me gourrer.

    Ce que tu peux utiliser car c’est cité dans The Economist, c’est qu’aux USA, Internet représente 20% de la consommation média et 7.5% des dépenses. Même si le 7.5% me paraît douteux (on aurait 12% en France et 7.5 aux USA ???), on voit le gap.

    Pas simple les chiffres…

  4. tiens François, des choses intéressantes en complément : http://www.comscore.com/press/release.asp?press=2060

  5. Pingback: Internet 3ème marché publicitaire en 2008 at Oiseau de nuit

  6. Pingback: Revue de Web #6 | .:: edonis'world ::.

  7. Pingback: Print press not dead « internet et opinion - web 2.0, communication, relations publiques, influence, médias, blogs, etc.