De l’impact des blogs sur l’écriture journalistique

Emmanuel a déjà posé cette question sur ces pages (voir ici et ) : le premier impact du web 2.0 n’est-il pas culturel ? Un des exemples de cet impact culturel est dans l’évolution stylistique du journalisme professionnel – qui se met notamment de plus en plus utiliser le « je ».

Un nouvel et bon exemple de cette tendance est à lire aujourd’hui dans Libé, sous la plume de Sybille Vincendon, qui mêle style décomplexé, expérience personnelle et racontage d’un événement presse organisé par Philips (la fameuse fin du off avec laquelle on vous rabat les oreilles en ce moment).

Certes on peut arguer que Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, qui s’occupent des pages médias dans Libé, ont inauguré un style qui leur est propre et qui est autant susceptible d’influencer l’écriture de leurs collègues autant que les blogs eux-mêmes ; certes, il manque quand même dans cet article les liens hypertextes pour faire du vrai 2.0… Mais quand même. Merci à Fabien qui se reconnaîtra pour l’info.

Note : il est amusant de constater qu’en même temps qu’on écrit ici que l’écriture de Libé se rapproche celle des blogs, certains reprochent à Rue89 d’être moins un blog qu’un Libé bis…