Vidéo de la semaine : les casse-cous de la Défense

Cette semaine il ne s’agit pas d’une vidéo choisie pour ses vertus pédagogiques sur le web 2.0, mais parce que l’analyse de sa propagation et des commentaires associés me semble intéressante.

Cette vidéo que j’ai découverte en début de mois est l’une des plus impressionnantes que j’ai pu voir en ligne (ou même dans le zapping TV) et ne cesse de me terrifier. Mais étant persuadé que les lecteurs d’Internet et Opinion(s) sont des gens responsables qui ne vont pas reproduire ces comportements ni montrer ces images à leurs enfants🙂, je me permets de la montrer. [par contre merci à Agoravox de ne pas reprendre ce billet]

Passé le frisson, un peu d’analyse (analyse de buzz diront certains).

Historique et visibilité sur DailyMotion

La vidéo originale (prise en mai 2007) a d’abord été postée le 13 janvier 2008 sur DailyMotion par un certain Johnleouf3 qui semble être l’un des 3 casse-cous.

Un gros mois plus tard, cette version intitulée « Grue Défense 2007 Bassequal » a été vue environ 15 000 fois. Mais elle a aussi été republiée par d’autres, dont Yom de Suchablog. Cette version republiée cette fois sous le nom de « 3 abrutis font des tractions en haut d’une grue » a elle été vue environ 40 000 fois et c’est la version la plus utilisée par les blogueurs qui l’ont postée. C’est aussi celle qui sort en premier lorsque l’on tape « grue » dans DailyMotion.

Les autres republications de cette vidéo n’ont pas été vues plus de 1000 fois et sont plus difficiles à trouver.

Premiers enseignements

Au total donc et au bout d’un mois, la vidéo a donc été vue environ 60 000 fois sur DailyMotion (ça ne me semble vraiment pas énorme au vu du contenu). Une version fait les deux tiers des visites et le reste se partage des miettes : on voit un effet, comme souvent sur Internet, « vainqueur prend tout ».

La version de Yom est la plus vue car elle a été publiée sur Suchablog, pas parce qu’elle a été mieux taguée. On voit donc aussi qu’une information (en l’occurrence, une vidéo), pour se propager, a besoin « d’amplificateurs » (en l’occurrence, Yom) qui s’appuient sur une audience. On voit aussi plusieurs niveaux d’amplificateurs puisque Yom cite sa source comme étant Koreus.

(Vous verrez le même raisonnement sur un autre exemple en lisant ce billet de Narvic de Novovision, qui analyse le trafic soudain et inattendu sur un de ses billets, 3 semaines après sa publication – l’amplificateur étant dans son cas Embruns).

Ces amplificateurs n’ont pas nécessairement pour fonction de transformer le message ou l’information – quoique, pour revenir à notre vidéo, c’est ce que fait Yom en décrivant les 3 casse-cous comme des « abrutis ».

Par ailleurs Yom a posté le 25 janvier, il a donc fallu 2 petites semaines pour que la vidéo originale trouve son « amplificateur » qui lui a fait rencontrer un plus large public.

Sur YouTube

La vidéo est également postée sur Youtube en 5 ou 6 versions différentes et raccourcies, où elle a été vue à ce jour environ 400 000 fois (7 fois plus que sur DM, ce qui rappelle la différence de marché entre l’américain et le français).

Là aussi, l’une des versions fait environ les 3/4 des vues totales (intitulée « Pull ups on top of a crane »). Là aussi ce n’est pas la première version postée : la plus vue est postée le 27 janvier, mais une autre version est postée sur YT dès le 24 janvier.

Mêmes conclusions : le vainqueur prend tout et l’accès au public le plus large dépend du « coup de pouce » d’un amplificateur (ou influenceur, si vous voulez). Ce qui ne veut pas dire que si Yom (2243 fans sur DailyMotion) poste votre vidéo, elle va automatiquement exploser (un bon nombre de ses vidéos n’ont pas été vues plus de 1000 fois).

Qui sont les « amplificateurs » ?

Il est également intéressant de comparer les profils des « amplificateurs » sur DailyMotion et YouTube. Sur DailyMotion, Yom est très bien identifié : c’est un blogueur et un Dailymotioner forcené (près de 1000 vidéos postées, 2243 fans donc).

Le profil de VRIESSS, qui a posté la version de référence (vue 300 000 fois) sur YouTube est différent. VRIESSS, qui est français et qui a aussi me semble-t-il un profil DailyMotion, n’a pas un public comme Yom. Que ce soit sur DailyMotion ou YouTube, il est un utilisateur régulier mais plus confidentiel (18 fans sur YouTube).

Qu’est-ce qui a donc fait que la version de VRIESSS soit celle qui a été vue plus de 300 000 fois ? Ce ne sont pas non plus les tags qui ne me semblent pas optimaux. Je n’ai pas trouvé la réponse. Mystères et joies de la viralité ? Par contre, ce qu’on peut observer, ce sont les reprises de la vidéo dans des blogs (version VRIESSS/ YouTube) grâce à Viral Vidéo Chart :

VVC grue vriesss

Il est enfin intéressant également de jeter un oeil aux commentaires associés aux vidéos.

On voit sur la version initiale postée sur DailyMotion par Johnleouf3 que les premiers commentateurs sont des proches des 3 casse-cous (« alors vous avez fini par mettre cette vidéo en ligne… »). Johnleouf3 lui-même intervient dans les commentaires, pour préciser que les 3 énergumènes ont 15 ans d’alpinisme dont 13 en option sans corde derrière eux. Un élément d’importance mais qui sera vite recouvert par le flot de commentaires et devient ensuite invisible et inaudible.

A partir de là, on voit s’organiser les différent registres de discours dans les commentaires :

– l’effroi, qui provoque l’admiration ou le respect – souvent évoqué en rendant hommage à la « virilité » de nos 3 casse-cous

– l’effroi, mais qui cette fois provoque des discours à caractère moral sur cette prise de risque. C’est le registre de l’irresponsabilité : non seulement celle des acteurs de la vidéo qui jouent avec leur vie, mais aussi celle, quoiqu’à la marge, de DailyMotion et YouTube qui en rendant la vidéo accessible peuvent faciliter l’imitation de ce comportement– contenu dénoncé par certains utilisateurs sans que l’hébergeur retire la vidéo… Ceci dit, si l’on trouve « l’incitation à la violence » dans les motifs de prohibition d’une vidéo sur DailyMotion, je ne vois pas le « comportement à risque » dans les vidéos à bannir… Et pas davantage sur YouTube.

– l’humour (« peut mieux faire », etc.)

– le hoax (« l’un d’entre eux s’est tué », « ils ont été redescendus par des pompiers »…)

– l’incrédulité (« cette vidéo est un fake »)

– plus marginalement, le rapprochement avec le PSG : le choix de la musique et l’insertion d’une image du Parc des Princes avec un son du Kop of Boulogne semble en effet révéler les préférences footballistiques des grimpeurs. D’où des commentateurs qui se voient confirmer que les supporters du PSG sont des abrutis.

La spécificité des commentaires sur YouTube me semble être celle de généraliser (dans une assez importante proportion) l’exploit aux Français en général. En clair, le commentateur de YouTube se dit que les Français ont de sacrées c……s. Ou comment, sans le vouloir, les casse-cous auront oeuvré à l’image de la France dans le monde🙂

Que conclure de tout ça ? Plein de choses, assez connues mais qui sont bonnes à rappeler :

– La « viralité » peut prendre son temps
– L’essentiel de la visibilité d’une vidéo se focalise sur un petit nombre de versions de la vidéo (dans ce cas, sur DM comme sur YT, la vidéo de référence fait +/- 70% des vues)
– La visibilité dépend des « amplificateurs », mais la possibilité de toucher un « amplificateur » par le viral est aléatoire
– Les amplificateurs existent sur plusieurs niveaux
– Les amplificateurs peuvent transformer le message
– La viralité est imprévisible et dépend de peu de choses ; ce n’est pas forcément celui qu’on croit qui sera l’amplificateur, ni dans les proportions que l’on croit
– les tags ne semblent pas faire une différence fondamentale ici
– Une information importante qui n’est pas dans la vidéo sera totalement inaudible dans les commentaires
– Les opinions se polarisent autour du pour / contre, vrai / faux et de l’humour.

Prochain buzz à suivre : celui-ci. Vidéo prise samedi 23 février, vue 6 ou 8000 fois à l’heure où j’écris, mais déjà publiée 15 fois sur DailyMotion…

5 réponses à “Vidéo de la semaine : les casse-cous de la Défense

  1. Emmanuel Bruant

    La vidéo du pote de Carla est bien en ligne sur dailymotion. Et les médias s’en font le relais. Déjà un carton!

  2. François Guillot

    En effet, je ne sais pas pourquoi celle que j’ai choisie a été supprimée : peut-être à cause du logo Le Parisien.

  3. Waooooh ! Y sont oufs… ça m’fout le vertige rien qu’à les regarder !
    Henri

  4. François Guillot

    Moi j’en ai les mains moites à chaque fois et des frissons dans les jambes, en même temps il faut dire que je suis très sujet au vertige !

  5. Pingback: Opinion Watch » Analyse du buzz Sixtine