L’entretien de Christine Albanel sur un blog : une première ?

[edit : papier partiellement réécrit suite à la première version postée]

Renaud Revel sur son blog Immédias, aujourd’hui :

« C’est une première dans l’univers de la “blogosphère” (et de la politique, en France): signe des temps, en effet, un membre du gouvernement, en l’occurrence la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, a accepté de donner une interview à un blog, en l’occurrence celui-ci. »

Une première ? Ce serait vite oublier ceci

Et même si l’on peut reconnaître le caractère peu ordinaire de voir un entretien avec Christine Albanel sur un blog, il faut juste savoir une chose : Renaud Revel est… rédacteur en chef à l’Express et en charge de la rubrique médias.

Quoi de plus naturel qu’une Ministre de la Communication qui donne une interview au RC médias d’un grand news national ? On aurait été beaucoup plus épaté et on aurait eu envie de crier à la grande première si Christine Albanel avait accordé un entretien à un non-professionnel de l’information…

La nouveauté (relative, donc, puisque Nicolas Sarkozy Ministre s’était fait podcaster par Loïc Le meur…) n’est que dans le choix du blog (l’outil) pour la publication de l’entretien. Pas dans le profil de l’intervieweur, ni dans le fond du questionnement, ni sur sa forme.

Renaud Revel a-t-il sollicité un entretien avec Christine Albanel indépendamment de son activité de journaliste à l’Express ? Cela m’étonnerait. A-t-il interviewé Christine Albanel différemment parce que le support choisi était son blog ? Je n’en ai pas l’impression. Un blogueur non-journaliste aurait-il procédé très différemment ? Possible. En ce qui me concerne, le rendu de l’interview me semble très journalistique, très classique en somme – y compris dans le choix du rendu écrit de l’entretien (ce qui ne veut pas dire que j’y suis hostile).

Il convient donc de remettre les affirmations de Renaud Revel dans un certain contexte.

– une interview de Ministre sur un blog n’est pas, techniquement, une première.

– des responsables politiques de tous bords ont déjà invité ou rencontré des blogueurs de tous genres à l’occasion d’événements de toutes sortes. Cela avait à peu près commencé ici me semble-t-il.

– on a eu d’autres vraies premières dans l’histoire de la blogosphère et de la communication politique, comme le commentaire de Nicolas Sarkozy Ministre de l’Intérieur – toujours lui – sur le blog de Mathieu Kassovitz, il y a deux ans et demi.

– les blogueurs ne se prennent en général pas pour des journalistes, leur pratique de l’interview par exemple est beaucoup plus limitée que celle des journalistes. Les blogueurs, malgré leur hétérogénéité, sont beaucoup plus des commentateurs que des producteurs d’information.

Du coup, quand Renaud Revel dit « Parions que cette démarche, qui consiste à sortir des sentiers battus, sera imitée, dans les semaines ou les mois qui suivent, par quelques uns de ses collègues ministres. Et pourquoi pas, par un Nicolas Sarkozy en mal d’une communication moins classique (…) », je ne suis pas sûr de le suivre : les blogueurs politiques « en vue » ont-ils seulement envie d’interviewer des responsables politiques ? Et ce qui est possible pour un Renaud Revel, qui a un réseau, un carnet d’adresse, l’est-il pour des non-journalistes ?

Il ne faut pas pour autant nier le caractère innovant de cet entretien : l’acceptation par Christine Albanel de la publication d’un entretien sur un blog qui a une audience forcément beaucoup plus limitée qu’un média en ligne. Du point de vue stratégie de communication, c’est un vrai choix.

A titre de comparaison, le flux RSS d’Immédias compte 44 abonnés Google Reader (cela donne une idée très partielle du trafic, mais au moins avec Google Reader peut-on connaître le nombre d’abonnés par flux, faites le test), quand le site de l’Express en compte plus de 11 000. Ce qui donne une idée du rapport de trafic entre les deux supports. Mais Christine Albanel sait aussi qu’elle s’achète un coup de communication en procédant de la sorte…

Bref, l’Express continue à expérimenter, quitte à rouler un peu (trop) des mécaniques.

Mais laissons de côté le roulage de mécaniques pour ne voir que la publication d’un entretien de Ministre sur le blog d’un journaliste hébergé sur la plate-forme de sa rédaction. Question : y a-t-il une vraie raison de publier cet entretien sur le blog et non sur l’Express.fr ? (Je fais toujours l’hypothèse que la démarche de Renaud Revel est concertée avec sa rédaction, d’ailleurs et c’est bien normal, le billet du blog de Renaud Revel est linké depuis la home de l’Express)

Je n’en suis pas sûr : le média en ligne n’est pas limitant en termes d’espace. Il n’y a donc pas de logique à reverser des contenus du média en ligne vers les blogs de la rédaction, comme il y en a une à reverser les contenus du média offline vers le online (exemple : une interview « synthétique » dans la version papier et la même interview « intégrale » dans la version on line).

La logique du blog de journaliste, et c’est aussi le plaisir du lecteur, c’est de raconter des coulisses, des sentiments personnels, des choses qui n’ont pas lieu dans les exercices journalistiques classiques. Rien de tel avec l’interview de Christine Albanel.

Je ne vois donc pas vraiment la logique de stratégie éditoriale, sinon de « faire un coup » dans la blogosphère : « a little step for L’Express, a big step for the blogosphere », tel semble être le message de Renaud Revel.

D’ailleurs, et si la vraie nouveauté dans cette initiative, c’était qu’un journaliste, profession dans l’ensemble hostile au web en général et aux blogs en particulier, valorise la blogosphère ?

6 réponses à “L’entretien de Christine Albanel sur un blog : une première ?

  1. « Et si la vraie nouveauté dans cette initiative, c’était qu’un journaliste, profession dans l’ensemble hostile au web en général et aux blogs en particulier, valorise la blogosphère? »: en temps que rédacteur en chef de ce site qui « roule un peu (trop) les mécaniques », je partage en grande partie cette dernière opinion. Pour le reste, j’ai transmis votre (passionnante, c’est sincère) réaction à Renaud, dont j’espère qu’il viendra dire ici ce qu’il en pense. Pour ma part, je me contenterais d’indiquer, pour le vivre de l’intérieur, qu’une des raisons pour lesquelles Renaud a publié cet entretien sur son blog plutôt que sur LEXPRESS.fr, et même si je n’étais pas nécessairement d’accord avec ce choix, c’est qu’il s’est singulièrement pris au jeu et que, le doigt dans l’engrenage, il est désormais incapable de s’en passer.
    Cordialement, Eric Mettout

    PS : accessoirement, également, parce qu’il espère désormais autant, voire plus de résonnance en passant par son blog qu’en utilisant son « média traditionnel » – dont je constate qu’il inclut dans cette définition notre site Internet. Un signe ?

  2. François Guillot

    Merci de votre réaction – comme toujours !

    Effectivement avoir des compléments d’info sur les dessous de cet entretien serait passionnant : comment la démarche a-t-elle été présentée à Christine Albanel, quelle a été sa réaction ? Le fait de publier cette interview sur un blog a-t-il été générateur d’un important trafic supplémentaire ou l’essentiel vient-il de la home de l’express.fr ?

    Si RR s’est pris au jeu du blog il faut maintenant aller au bout de la démarche et participer à la conversation – ici par exemple j’en serais ravi, ou ailleurs comme sur Immédias, où je ne le vois pas commenter.

    Je suis persuadé que l’appropriation du blog par les journalistes fait avancer le Journalisme dans le bon sens. C’est d’ailleurs un autre sujet que celui du papier qui a pour objectif de relativiser la façon dont Renaud Revel présente le billet.

  3. Non seulement ce n’est pas la première interview d’un ministre sur un blog, mais ce n’est même pas la première interview d’un ministre de la culture ! A l’époque du débat sur la Dadvsi (2006), RDDV avait invité à déjeuner 6 blogueurs pour répondre à leurs questions. L’entretien avait été blogué, commenté et intégralement podcasté par la suite.
    Par exemple : http://www.nanoblog.com/past/2006/01/au_ministre_de_la_culture.htm

  4. François Guillot

    Exact, bien vu Stan.

  5. « c’est qu’il s’est singulièrement pris au jeu et que, le doigt dans l’engrenage, il est désormais incapable de s’en passer. »

    et on ne peut pas douter de son enthousiasme ! malheureusement, le fait que Renaud Revel soit journaliste ne fait pas de son blog « un blog » comme les autres ; puisque « blogueur » n’est pas à lui seul un statut ; et la forme de l’interview nous le prouve : c’est bien le journaliste qui intervient ici (et c’est par ailleurs ce qui en fait une interview de qualité). Pas inédit dans l’univers de la blogosphère, mais cela n’enlève rien à la rareté de la chose et avoir quelques détails sur les échanges pré-interview serait intéressant😉

    A lire aussi, en passant, le commentaire de Gilles Klein chez @SI : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=587

  6. François Guillot

    Palpitt tu m’enerves, tu dis en 5 lignes ce que je dis en 80🙂