Les médias et les blogueurs : l’exemple de CNN.com

Il y a un truc assez paradoxal dans la communication avec les blogueurs : alors que certaines entreprises et industries qui seraient potentiellement intéressées ont un champ d’action très limité – tout simplement parce qu’il n’y a pas véritablement de public pour elles dans la blogosphère-, d’autres entreprises et industries qui ont un gros potentiel de « buzz » y vont à reculons.

C’est particulièrement le cas de l’industrie des médias, dont la « technophobie » a été évoquée ici à plusieurs reprises. Pourtant, il existe de nombreux moyens pour les médias de rechercher l’interaction avec la blogosphère et de trouver des solutions « gagnant-gagnant » au lieu de voir les blogueurs comme une seule menace.

Heureusement certains médias donnent l’exemple inverse et jouent la carte de l’ouverture.

Par exemple, on a évoqué plusieurs fois les démarches entreprises par l’Express, avec la livraison de contenus en avant-première à des blogueurs. Dernier épisode en date : la livraison en avant-première à une sélection de blogueurs d’extraits de l’entretien avec Charles Villeneuve, nouveau Président du PSG. La démarche de l’Express semble de mieux en mieux ciblée, le principal problème me semble résider dans le fait que les blogueurs sont prévenus 30mn avant la mise en ligne, ce qui élimine du jeu tous ceux qui ne sont pas devant leur écran à ce moment-là. (En aparté, mon point de vue, déjà exprimé ici, est qu’il faut aussi partager des enquêtes froides et approfondies et pas seulement des infos chaudes et à durée de vie limitée.)

Pour l’Express, c’est même une démarche d’ouverture plus générale impulsée par Eric Mettout, avec depuis peu le blog de la nouvelle formule, très intéressant pour suivre les coulisses d’une rédaction (par exemple, la « gaffe » qui a failli coûter un scoop, ou le « jeu des sept erreurs » où l’on compare une interview avant et après le travail d’editing).

Mais on a aujourd’hui un nouvel exemple de démarche d’ouverture d’un média en ligne vis-à-vis des blogueurs, avec une initiative de CNN.com.

Dans le cadre d’une semaine dédiée à la France et qui commence ce 2 juin (« Eye on France »), CNN.com invite des blogueurs à répondre à 5 questions autour de la France : son image, son rôle sur la scène internationale, sa culture, son influence, son identité. La mécanique est simple : les blogueurs postent leurs réponses chez eux (ils ne manqueront pas de linker CNN.com), et CNN.com les linke depuis la page dédiée du site, dans une rubrique « from the blogs ».

De l’échange de lien intelligent : CNN se pose en animateur du débat, débat que les blogueurs enrichissent. On sollicite les blogueurs pour ce pour quoi ils sont les meilleurs : le débat. Ils reçoivent des liens et du trafic, et renvoient des liens et peut-être un peu de trafic en retour.

Les premiers résultats sont en ligne avec les billets de Pierre Bilger, Luc Mandret, Quitterie Delmas, Aster ou encore Econoclaste. (Disclosure : Internet et Opinion(s) qui a été sollicité pour cette opération ne va pas tarder à apporter sa pierre à l’édifice… à sa façon.)

Les médias sont les entités les plus légitimes à animer le débat. Les blogueurs sont des contributeurs actifs au débat. Ce type de formule est donc certainement une des voies de réconciliation entre médias et blogs.

Advertisements

6 réponses à “Les médias et les blogueurs : l’exemple de CNN.com

  1. Pingback: Contribution au débat de CNN.com sur l’image et l’influence de la France « internet et opinion(s) - web 2.0, communication, relations publiques, influence, médias, blogs, etc.

  2. Emmanuel Bruant

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Ce que je note en pratique, dans les réponses déjà disponibles des blogueurs, et notre propre expérience : tout le monde a du mal à se décoller des questions. Comme si il fallait absolument y répondre! Or nous ne sommes pas sur un média classique avec un journaliste qui relance. Nous avons le temps de répondre à côter, de creuser etc. Et je suis assez étonné que les blogueurs participants répondent comme à un questionnaire, comme à une interview c’est-à-dire en restant dans une relation très traditionnelle à celui qui pose les questions.
    Je suis très étonné de la platitude des réponses. Que les questions soient naïves ou caricaturales n’est pas un problème (c’est même difficile de poser des questions « bêtes »). Mais on attend que les réponses soient d’une autre hauteur et là, pour une fois, je suis étonné du peu d’intérêt des billets des blogueurs.

  3. François Guillot

    Je dirais plutôt que les productions des blogueurs sont inégales. Elles sont tirées vers le bas par ceux qui se servent du questionnaire pour en faire un défouloir anti-Sarkozy.

    Sur le fait d’avoir du mal à sortir du questionnaire : il est difficile de re-problématiser car il y a 5 questions. D’ailleurs on a essayé de le faire tous les deux et on n’y est pas arrivé, on a donc fini par répondre à deux des cinq questions, là où on se sent légitimes.

    Sur la qualité des contributions, ça dépend quand même avant toute chose du choix des blogueurs à qui on propose de participer. Autre élément d’explication par rapport à ta remarque : un blogueur n’est pas un professionnel, il est sans doute meilleur quand c’est lui-même qui se fixe son propre cadre et moins bon quand on lui donne des devoirs. Le blog c’est un exercice de liberté, il n’est jamais facile d’entrer dans un cadre.

  4. L’échange de visibilité n’a jamais été du débat !

  5. François Guillot

    Mais encore ?

  6. Pingback: Eye on France : quand CNN veut connaître notre regard sur l’Hexagone « [ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés