La typologie de la blogosphère selon Embruns (vieillerie de la semaine)

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas organisé une petite vieillerie de la semaine chez i&o.

Mes pérégrinations virtuelles m’ont fait atterrir sur ce post d’Embruns… qui date de 2004 ! (Laurent avait même publié une première version de son billet en 2003). Pour moi le schéma qu’il nous propose pour comprendre la blogosphère n’a pas pris une ride. Il est même, peut-être, devenu évident pour  tous nos lecteurs :

(si vous voulez tout comprendre de sa démarche, je vous invite à lire le billet ici)

En revanche, juste une chose reste en suspend dans ce beau (car simple;-) schéma : comment  la répartition entre ces trois pôles de production a évoluée depuis 4 voir 5 ans ? Difficile à dire car, à ma connaissance, nous n’avons pas ce genre d’information quanti.

Reste le feeling bien évidemment mais il me semble assez trompeur quand on veut parler de la blogosphère : nous sommes tous « communautaro-centrés ».

Voilà peut-être ce qui a changé depuis 2003-2004 : la vue d’ensemble. Plus personne n’est capable de parler de La Blogosphère en général. Je me souviens ainsi d’un ami doctorant dont la thèse portait sur ces journaux « intimes » naissants sur la toile.  Mon camarade se retrouvait de jour en jour submergé par les nouveaux blogs qui ne cessait d’apparaître. Alors qu’il pensait connaitre l’ensemble de son sujet, plus il avançait plus la forêt s’épaississait. Assez désarmant pour lui !

Quoiqu’il en soit, merci Laurent… Une petite madeleine se mange sans modération.

8 réponses à “La typologie de la blogosphère selon Embruns (vieillerie de la semaine)

  1. Merci pour cette exhumation archéologique, déjà fort à propos il y a 4 ans (un âge véritablement géologique…).

    Le schéma a peut-être encore un sens, s’il ne s’applique pas à la « blogosphère » mais… à un blog en particulier. Je pense par exemple aux graphes en toile d’araignée, que l’on utilise pour situer selon plusieurs axes gradués le positionnement du sujet. L’exemple qui me vient à l’esprit : les comparatifs de qualité que réalise une marque agitatrice d’idées pour des produits high tech (autonomie, performance, etc.).

    Internet & Opinions serait ainsi plus thématique, un peu weblog et pas vraiment diariste.

    Une réflexion en passant : nous aimons le schéma qui représente la pensée. Or, amateurs de l’écrit, nous travaillons beaucoup en 2 dimensions. A l’heure des tags et de la folksonomie, peut-être faudrait-il passer à 3 dimensions ? Une façon de modéliser que nous avons plus de mal à visualiser dès qu’on nous prive du support visuel, on diraît. Peut-être ne pensons-nous facilement qu’en 2D, en raison du poids culturel de l’écrit ?

  2. Il se murmure que des choses plus récentes existent sur le sujet🙂
    http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2008/06/une-typologie-d.html

  3. Emmanuel Bruant

    Il se chuchote que le livre serait intéressant;-)

  4. Le diariste, c’est celui qui a la diarrhée?

  5. Il semble que les blogs soient plus thématique aujourd’hui. Le déversement et l’épanchement du diariste a lassé…

  6. Emmanuel Bruant

    C’est aussi mon impression il me semble. Mais ce type de blogs ne m’attirant pas du tout je connais très mal cet univers et je suis bien incapable d’évaluer leur présence sur le net.

  7. Pingback: Les typologies de la blogosphère ont la cote « Le blog d’Olivier Trédan

  8. François Guillot

    Désolé mais je suis le seul débile à ne pas comprendre la différence entre « weblogue » et « diariste » ?