Nouvelles données de consommation de médias aux USA

Vu dans Les Echos ce matin, « les journaux en ligne américains séduisent de plus en plus« . Derrière ce titre optimiste qui fait référence à la croissance de l’audience, l’article ne fait pas pour autant l’impasse sur les difficultés de la presse écrite américaine.

En résumé, il faut retenir (données Nielsen) que l’audience des journaux en ligne croîte de 12.2% avec une durée moyenne de visite de 40 minutes et 29 secondes (élevé, non ?). Les investissements publicitaires auraient augmenté de 7.2 % au 1er trimestre, ne compensant pas la perte des revenus du papier. Au final, les éditeurs de presse réunis au sein de la NAA (Newspapers of America) voient leurs recettes reculer de 7.9%.

Une audience qui continue malgré tout à progresser, des revenus qui augmentent mais pas suffisamment et au final des journaux qui perdent de l’argent… En fait le portrait est assez connu et ces chiffres ne font qu’alimenter ce que l’on sait déjà : c’est l’incertitude radicale — pour reprendre une expression chère à mon co-auteur.

Pendant ce temps, le même Nielsen publie des données de consommation de vidéo aux USA. Consommation de télévision en hausse (+4% avec 121 heures par mois soit 4 heures par jour), et consommation de vidéos en ligne également en hausse (+9%) soit environ 48 minutes par jour. (Via TVNomics).

Publicités

5 réponses à “Nouvelles données de consommation de médias aux USA

  1. Pour ce qui concerne la moyenne de temps en ligne, je me suis documenté sur le sujet il y a peu et il semblerait que cette moyenne soit largement augmentée par l’infime minorité de lecteurs qui laisse la fenêtre du site ouverte en permanence, dans un onglet ou en arrière plan (d’autant plus s’il y a une barre d’info intégrée aux navigateurs, mais je ne suis pas sûr sur ce point), sans forcément lire tout ce temps. En fait, pour être plus objectif, il faudrait que Nielsen nous donne la moyenne du temps de visite par tranches, : quel pourcentage de visites de plus d’une minute, quel pourcentage de visites de plus de 10 minutes, de plus d’une heure, etc.
    Par exemple, sur mon blog, j’ai 1 mn 32 de temps de visite moyen mais si je regarde les moyennes par tranche, je remarque que 84 % des visites ne dépassent pas la minute… il suffit que 0,5 des visiteurs laissent la fenêtre de mon blog ouverte pendant 24 h pour « exploser » cette moyenne générale. Ça relativise beaucoup de chose 😉

  2. (précisions)

    « je remarque que 84 % des visites ne dépassent pas la minute »

    78 % ne dépassent même pas 10 secondes, pour être plus précis.

    En faisant le ratio avec les visiteurs qui ne sont passés qu’une seule fois sur mon site, j’en arrive même à déduire qu’au moins 70 % de mes visiteurs uniques n’ont jamais dépassé la minute, c’est à dire même pas le temps de lire un article. Et encore, mon blog est peu référencé et relativement peu « linké » sur l’ensemble d’une année.

  3. François Guillot

    Effectivement, le problème des onglets ouverts est un problème. De toute façon, la mesure d’audience, c’est la merde.

    J’avais effectivement vu ton billet sur les durées des visites sur ton blog, qui ne m’étonnent pas car elles me semble être dans la moyenne de ce que j’observe. Tu fais bien de préciser que 78% ne dépassent pas les 10 secondes, parce qu’en moins de 10 secondes on ne fait rien (sauf à regarder si le site a fait une mise à jour).

    Cependant, je pense qu’on peut faire des choses sur un site en moins d’une minute : lire certains articles (peut-être pas les tiens 😉 ) tout en ayant bien conscience d’être à tel endroit et pas tel autre, me paraît assez possible. Sans même lire un article en entier, en 45 ou 50 secondes, on peut faire un bon tour des derniers updates du blog et « maintenir le lien » avec lui. Donc ça ne me fait pas totalement désespérer.

    (c’est peut-être aussi parce que je ne suis pas vendeur de pub, parce qu’en revanche, pour qu’une pub soit vue en moins d’une minute par un internaute qui n’est pas là pour chercher de la pub… bon.)

  4. Ouep, bien sûr, mais par rapport à la presse, quand on sait qu’un lecteur passe en moyenne 20 minutes sur un journal papier, ça fait drôle de s’apercevoir que les 3/4 des visites ne durent pas plus de 10 secondes et les 4/5 ne dépassent pas la minute. Bon, en même temps, les nombres de visites et de visiteurs annoncés sur la presse en ligne sont tellement énorme que même s’il n’y a que 20 % de lecteurs parmi les visiteurs, ça fait quand même du monde ! Et la tendance à la hausse évoquée dans ton billet est de toute façon indiscutable.

    Mais j’ai quand même un peu l’impression que la Nielsen, Mediamétrie, l’OJD et compagnie aiment caresser leur clients dans le sens du poil en donnant des chiffres, certes impressionnants et intéressants en terme de comparaison, mais pas forcément réalistes en terme de valeurs absolues (rapport visiteurs de passage / lecteurs réels). Il me semble que les mesures d’audiences des autres médias sont un peu moins trompeuses (?). Mais enfin bon, je sens que je glisse tout doucement vers le hors sujet… Merci pour ta réponse en tout cas 😉

  5. François Guillot

    Si tu as une étude sur le temps consacré à la presse papier, cela m’intéresse bigrement, car figure-toi que je n’en connais aucune.

    Pour la réalité des chiffres, je ne sais pas trop quoi en penser. j’ai toujours eu l’impression que les chiffres annoncés étaient énormes alors que je ne voyais pas les signes d’une telle consommation de médias autour de moi. Il ne faut pas oublier que ces données sont extrêmement stratégiques puisqu’elles permettent de justifier le prix de la publicité et de faire vivre les médias…