Traiter de la violence conjugale sur Internet : un exemple de communication responsable

Vous avez sûrement entendu parler de la campagne de sensibilisation au problème des violences conjugales. Un site existe également, stop-violences-femmes.gouv.fr, et il remarquablement bien fait.

Un de nos fidèles lecteurs, passionné de communication institutionnelle, a un oeil de lynx. Il a remarqué qu’en haut à droite, le site disposait de deux boutons :

  • Effacer les traces de votre passage explique la démarche nécessaire pour effacer l’historique et la saisi-automatique des requêtes dans un moteur.
  • Quitter rapidement ce site pointe vers MétéoFrance, ce qui permet de « zapper » si quelqu’un passe dans votre dos par exemple

Ne retenir que cela du site c’est évidemment le voir par le petit bout de la lorgnette. Mais c’est aussi insister sur l’intelligence des situations dont les concepteurs du site ont fait preuve  : on est pas toujours seul devant son écran et il est important de préserver son intimité ou le secret de la consultation d’un tel site.

Seul regret, les deux boutons sont quand même difficilement visibles.

Publicités

4 réponses à “Traiter de la violence conjugale sur Internet : un exemple de communication responsable

  1. Merci de ces compliments.
    Nous sommes justement en train de voir comment faire en sorte que ces boutons soient visibles sur les pages mêmes lorsqu’on est en bas de page, par exemple.
    Ensuite, nous ne voudrions pas non plus que ces outils, aussi pertinents soient-ils canabalisent une zone trop visible de la page, tout de même réservée à l’information sur le coeur de sujet traité par le site.

  2. Pingback: Service en ligne aux femmes battues : le petit rien qui fait tout | Responsables ou pas...

  3. Très bien vu, effectivement. Pourquoi pas une animation pédago au lancement du site…?

  4. @ Greeb: Une animation serait surement faite en flash, ce qui est souvent lent, et souvent justement empêche de quitter le site rapidement.
    @ Benoit: Bravo pour le site, et encore plus bravo pour ces petits boutons. Je pense qu’un simple changement de couleur pour les boutons pourrait aider (surtout le « quitter ce site rapidement »), vu que pour l’instant ils se fondent dans le reste. Comme disait une certaine pub pour adolescents boutonneux: C’est moche, mais ça marche.