Plus belle la vie, un révélateur du désintérêt des Français pour l’info

plus-belle-la-vieDurant cette élection américaine, les journalistes ne voulaient pas seulement nous informer. Ils ont cherché à nous faire vivre la campagne. On comprend bien l’enjeu : arriver à impliquer son public plus que d’accoutumée assure de meilleures audiences. Mais auraient-ils fait fausse route ?

En effet, si l’on délaisse les sondages prétextes commandés par les rédactions, l’indice de l’intérêt des Français pour cette élection est lui aussi tombé mercredi matin avec les résultats d’audience du mardi soir.

Vers 20h00, alors que la tension médiatique est à son comble, Plus belle la vie bat son record d’audience. Au moment même où les JT cherchaient à faire événement sans lésiner sur les moyens et les équipes déplacées, la série B aux décors de carton-pâte de la chaîne régionale a fait le plein comme l’a révélé Renaud Revel dans ce billet.

Un désamour pour l’info du soir qui s’inscrit dans un temps long désormais et dont le dernier épisode était le départ de PPDA. Mais force est de constater que l’événementialisation de la campagne américaine a atteint ses limites et n’a pas fait remonter la courbe d’audience (ce que l’on attend normalement d’un événément). Le grand public n’a pas suivi.

En cette période de pseudo Etats Généraux de la presse il n’est pas sûr que ce nouveau concert médiatique ait arrangé le rapport des Français à leurs informaticiens informateurs.

Une chose est sûre, TF1 est très inquiète de la croissance tranquille mais toujours aussi positive de Plus Belle la vie. Ce qui fait dire à Bruno Revel, la phrase suivante qui fleure bon le corporatisme journalistique bon enfant :

Les dirigeants de France Télévisions peuvent-ils indéfiniment laisser à 20h18, chaque soir, un programme qui détourne l’attention des français, à l’heure de « JT » peut être anxiogènes ? Ou faut-il, au contraire laisser jouer la concurrence et considérer que c’est moins la série de France 3 qui fait un carton, que les journaux des grandes chaînes généralistes qui désespèrent des téléspectateurs taraudés par la crise ?

En tous les cas, ce débat risque d’enfler dans les semaines qui viennent. Et que dira t-on le jour où ce programme s’installera solidement en tête de l’audience de la télévision, chaque soir à l’heure des  rendez vous d’infos?  Ce qui risque de se produire, tôt ou tard..

C’est vrai quand même, ces Français plébéiens ne sont pas sérieux…

PS : au fait, il se murmure sur la blogosphère que Thomas (le-fils-homo-de-Roland-le-tenancier-du-mistral) quitterait la série pour un temps. Trop dur…

Mise à jour (vendredi 7 nov. 2008) : les très bons scores du JT de TF1 jeudi soir, vont dans le sens de mon analyse, celle du désintérêt des Français pour l’événementialisation de la campagne américaine par les journalistes français.

11 réponses à “Plus belle la vie, un révélateur du désintérêt des Français pour l’info

  1. Un Marseille caricatural en carton pâte qui concurrence Ferrari, c’est peut-être un signe fort de saturation, qui plus est en période : de crise / de mauvaises nouvelles du monde / de saturation sur l’Obamania dont on ne sait pas trop comment on sera touchés au pays d’Asterix.

    Mais Renaud (je commente ici, car son site web n’est pas un blog) n’a peut-être pas saisi que « l’heure des infos », peut-être que c’est en train de changer et que ça ne veut plus dire grand chose.

    On peut tous lire un gratuit matin et soir dans les grandes agglomération,s on a accès aux infos sur le web aisément au bureau, alors en rentrant on se détend et on regarde une « couillonade » (l’acceent, à l’écrit, difficile à faire…) plaisante.

  2. En même temps, 20h18 c’est parfait pour voir les vrais titres d’actualité du JT et zapper ensuite quand on tombe dans les chiens écrasés et les marronniers…!

  3. Un indicateur de plus pour que les chaines réalisent que le téléspectateurs existe de moins en moins en tant que tel et que l’info n’a plus d’horaire. La grand messe doit vite évoluer car elle ne contente plus que les personnes ne s’informant ni en radio, ni en papier, ni en ligne. Et elles sont de moins en moins nombreuses. De la mise en perspective, de l’actu plus froide, de l’interactivité, des intervenants multiples, des duplex/interviews plus nombreux : il y a pléthore de solutions et celles mises en œuvre sur certaines chaines semblent fonctionner.

  4. Emmanuel Bruant

    @ Enikao : je suis asses d’accord avec toi (même si je reste perplexe devant l’argument de nouvelles trop mauvaises).
    @ Camille : le problème pour TF1 c’est que France 3 veut avancer Plus belle la vie à 20h10. Une catastrophe industrielle en perspective (en même temps, un tel changement d’horaire pour aussi déstabiliser les téléspectateurs et signer le premier faux pas de Plus belle la vie…
    @ Monsieurp : tout à fait d’accord avec vous. Mais on voit bien avec le départ de PPDA que les JT du soir sont des paquebots. Même s’ils voient l’iceberg la manoeuvre est toujours délicate.

  5. L es Français avaient tout de même pour excuses que les résultats n’étaient pas connus mardi soir mais mercredi matin.

    Ne les accablez pas, on a déjà des politiques qui apparaissent tellement minables en comparaison d’Obama , pas besoin d’en rajouter.

    Pour Obama et pourquoi je dis ça, voyez sur mon blog, c’est expliqué là-bas.

  6. On va dire qu’on parle du français moyen, car si l’on regarde du côté des personnes travaillant dans certains secteurs (communication, finance, gestion, entreprenariat), on se rend vite compte que ces élections ont été très bien suivies.
    Malheureusement, leurs médias d’informations ne sont plus les chaînes TV, et ce depuis très très longtemps.

  7. Emmanuel Bruant

    @Dami : tout à fait d’accord ! Mais peut-on parler de Français moyen en l’opposant à ceux qui travaillent dans la com, la finance, la gestion et l’entrepeneuriat😉 C’est une minorité de la population française, nos métiers. Donc au lieu de parler de Français moyen on peut parler de majorité des Français😉, nuance qui me semble plus juste pour éviter de tomber dans le délicat problème de l’ethnocentrisme de l’avant-garde (qui a forcément raison ;-)… Et comme on cherche à comprendre les comportements de nos concitoyens perso, je suis très attentif aussi à ce qui se passe pour la majorité de Français.
    Ce que cela nous révèle c’est donc une fracture entre des journalistes qui pensent qu’il faut couvrir de manière évènementielle une élection (et nos blogueurs préférés sont dans le même cas) et leur public auquel ils s’adressent. Et ça, je crois qu’on peut pas s’en féliciter.

  8. Tout à fait d’accord avec monsieurp et dami, les audiences des « Grand messes » s’étiolent inexorablement et l’information est dispersée sur plusieurs médias et plusieurs moments de la journée (pour ne pas dire tous lorsqu’il s’agit de ceux qui travaillent dans la com, l’info etc). Il est très possible que le rituel de la prise d’information patriarcale soit mort pour un grand nombre de français, quelques soient les moyens mis en oeuvre…

  9. Question à tout plein de brouzoufs pour France 3 : quid du successeur de « Plus belle la vie », quand l’intérêt du public faiblira ?

    Autant un JT est une grand messe assez immuable (un rendez-vous qui peut changer un peu sur la forme mais pas tant que ça), autant une série est difficilement remplaçable « telle quelle » car le public fidèle à une timeline / des personnages peut ne pas adhérer à une autre série.

    Voilà qui devrait faire suer dès à présent les programmateurs de ceux qui affirment que « de près, on se comprend mieux »… Même si l’audience post-20h ne devrait plus être un problème à France Télévision à partir de janvier 2009, gageons que l’on restera attentifs aux scores.

  10. Bon, je n’ai pas la télé mais chaque fois que je regarde le journal télévisé (de France2 de préférence, mais celui de TF1 est pareil, voire pire) je n’ai pas le sentiment d’être informé, mais agressé. Le nombre de faits divers est absolument démentiel. Et pas du petit fait divers: du lourd, du pathologique, du sanglant…

    Et les reportages pro gouvernement ne me donnent pas non plus le sentiment d’être bien informé! C’est plutôt: « dormez braves gens! »

    Quant l’Obamania, servie jusqu’à satiété, ce n’est pas non plus le summum de l’information. Cela déborde largement sur la communication.

    Ceci dit, je n’ai jamais compris ce qu’on trouvait à Plus belle la vie. Pour moi, ce feuilleton n’a tout simplement aucun intérêt. C’est donc que les journaux sont plutôt peu attractifs.

  11. videos de plus belle la vie
    http://www.pblv.tv