Et si TF1 prenait de l’avance ? La carte Jean-Marc Pillas sur Internet

Capture du blog de TF1

Capture du blog de TF1

TF1 est en crise. Son audience, son modèle économique s’effritent. Pas la peine d’épiloguer on nous en parle régulièrement un peu partout. La tour de Boulogne s’affole.

Dans ce contexte difficile, il est particulièrement intéressant de relever les différents initiatives de TF1 depuis le début de l’année. La chaîne semble s’être lancée dans une vaste opération séduction – une opération de marketing relationnel, de dialogue avec ses téléspectateurs.

Il y a quelques semaines, j’insistais sur le fait que les solutions concrètes pour répondre à la défiance des grands médias sont bien connues. Seul le service public et quelques journaux comme Le Monde s’étaient dotés, avec plus ou moins de nonchalance, de postes de médiateurs. Un poste bien connu des rédactions américaines mais qui a longtemps fait défaut aux rédactions françaises.

Car les chaînes publiques ont toujours été gêné par les émissions du médiateur qui n’ont jamais  vraiment trouvé leur place dans les grilles de programmes. Pour caricaturer quand le médiateur avait une émission il était plus animateur qu’autre chose (donc le potentiel de médiation était très réduit et par là-même l’intérêt de l’émission); sinon il était cantonné à écrire un gros rapport annuel, certes très intéressant mais que personne ne lisait (je parle des médiateurs télé). (Je tiens à préciser que mes conclusions sont issues de plusieurs conversations avec Geneviève Guicheney et Jean-Claude Allanic deux anciens médiateurs de France 2). S’ils jouaient un rôle en interne ils étaient très peu visibles du public ou presque.

Internet facilite les choses désormais :

  • On peut proposer au médiateur un espace d’expression et de dialogue plus facilement qu’auparavant (un blog ou une page ne coût rien en comparaison de 10 minutes de Télé)
  • Les publics de déplacent et sont présents en ligne. Un espace de dialogue et de médiation est une manière de diversifier le contenu de son site (une rubrique de plus c’est toujours bon à prendre) et de diversifier sa présence en ligne (potentiel de reprises dans d’autres blog etc.)

Pour l’instant, la stratégie relationnelle de TF1 se cantonne à un blog « La Rédaction vous répond » animé par Jean-Marc Pillas (la chaîne se dit plus ambitieuse dans les prochains mois). Près de 60 billets en 20 jours. Le blog est donc actif.

En revanche, je n’ai pas vu un seul commentaire. La forme des billets est celle de la question/réponse : un téléspectateur critique, questionne, fait une remarque. Jean-Marc lui répond. Le bon vieux courrier du coeur, le courrier des lecteurs. Voilà concrètement l’ambition de TF1 aujourd’hui. Cela peut sembler un brin ridicule ou passéiste, mais principe de charité oblige (oui, même avec TF1) on peut y voir l’illustration de l’effet diligence cher à Régis Debray et Jacques Perriault – du cercle des médiologues disparus.

TF1 est une grosse maison, ancrée dans un médias de masse du XXe siècle. Elle s’adresse à un public de masse dont on peut penser que la pratique des blogs est minime. On commence le plus simplement du monde en écrivant comme dans les Liaisons Dangereuses. Le blog est épistolaire. Après tout pourquoi pas… Affaire à suivre en tout cas.