Archives de Tag: Rich media

Le sport au format 2.0 : Dakar vs Vendée Globe

Le Dakar, délocalisé en Amérique du Sud, est fini. Les survivants du Cap Horn font désormais route vers la Vendée. Deux épreuves qui ont, ou ont eu, leur quart d’heure de gloire télé. Dakar et Vendée Globe, et si leur avenir se trouvait sur le web ?

Car ces épreuves  partagent une caractéristique rare  dans le monde de l’événement sportif : leur déroulement est délocalisé. Les sportifs ne s’affrontent pas devant leurs publics. Comment  assurer la popularité de la compétition quand tout se déroule à des milliers de kilomètres de nous ?

Il semblerait que les organisateurs du Vendée Globe aient compris le véritable levier que représente désormais Internet. Le site du Vendée-Globe est un média en tant que tel. Un site rich-media qui plus est ! Et cela se révèle passionnant pour le novice que je suis :

– des articles qui vont vivre ou résument la journée de course

– des vidéos, photos envoyées par les marins

– une version mobile qui se concentre sur le classement, les  dépêches et la météo

– une émission radio chaque jour où les journalistes contactent les marins

– Une carte interactive pour suivre avec précision la course.

– un espace « junior » avec jeu, explications, pédagogie, ect.

– Un jeu en ligne  Virtual Regata, etc.

Virtual Regata justement. Le jeu s’est révélé être un véritable succès, plus de 270 000 skippers virtuels, tant et si bien les inscriptions sont fermées ! C’est dire le public qui passe directement à la source du site. Pour un petit aperçu du jeu, je vous conseille le témoignage accro du skipper Jacques Froissant ou l’hommage d’Henri Kaufman resté à terre, lui.

En gros, le Vendée Globe est devenu médiatiquement autonome : plus la peine de passer par les journalistes, d’attendre le résumé ou l’image du jour pour s’informer. On peut directement s’informer à la source. L’info sportive est désintermédiée pour employer les grands mots.

Cette désintermédiation est aussi est l’oeuvre sur le site du Dakar. Les fonctions offertes par le net sont moins intuitives que sur le site du Vendée Globe, mais la tendance est bien là !

Dans un champ médiatique saturé et qui s’accomode mal de ses épreuves lointaines et au long cours (surtout pour le Vendée), Internet est une véritable opportunité pour permettre un suivi de la compétition de bien meilleure qualité (sur le fond et dans la forme). Le tout sans léser les sponsors, bien au contraire. Ils se retrouvent même au coeur de ces nouveaux dispositif internet. Tout le monde semble gagnant : le public, les organisateurs, les sponsors… sauf peut-être les journalistes qui joueraient presque les figurants.

Quoiqu’il en soit, il y a fort à parier que l’avenir de ces grandes machines à rêver mais si lointaines passe le web !

Publicités