Archives mensuelles : décembre 2008

Le marché du dimanche n°7 : blogs, vidéo, presse écrite, Twitter, influence…

Dans notre cabas cette semaine (ou plutôt ces dernières semaines) :

—–

BLOGS.

Overblog publie son bilan 2008. On y remarquera deux choses :

– une illustration très concrète de la théorie de la média-dépendance (dont on a parlé ici) : la quasi-totalité des thèmes qui ont été discutés sur Overblog en 2008 sont les grandes thèmes d’actualité et de TV (Sarkozy, Plus Belle La Vie, les J.O…).

– des chiffres : 504 millions de visites sur 950 000 blogs. Sans même prendre la calculette, on voit donc que l’audience moyenne d’un blog Overblog tourne autour de 500 visites par an. Même en considérant qu’une grosse partie des 950 000 sont inactifs, c’est peu. Longue traîne, vous avez dit longue traîne ?

—–

VIDEO.

Les derniers chiffres de Comscore US cités par Rodrigo Sepulveda dans l’Atelier des Médias montrent une consommation de 4h de vidéo par mois et par internaute.

En pareallèle, Warner plaque YouTube. Revenus publicitaires insuffisants pour la Major. Mais comment YouTube peut-il justifier des revenus publicitaires suffisants s’il se fait plaquer par les éditeurs de contenus dont il a cruellement besoin pour son audience ? Ca pourrait ne pas être loin de s’appeler un cercle vicieux.

—–

PRESSE ECRITE.

« A part « L’emmerdeur international » (…) et le superbe trimestriel « XXI », il ne s’est rien passé dans la presse écrite depuis des dizaines d’années ». C’est le constat d’Alain Joannès sur la crise des quotidiens.

(On peut au passage, renchérir sur l’intérêt de XXI qui revendique 28 000 exemplaires vendus pour son numéro 3 et dont on rappellera que le blog se trouve ici).

Aux USA, étude de The Bivings Group sur les pratiques Internet des 100 premiers titres américains de presse écrite. On retiendra les tendances les plus spectaculaires vs. l’année précédente :

– 95% d’entre eux proposent des blogs (à comparer avec l’utilisation du blog sur des sites médias en France, pour laquelle je vous renvoie à notre travail)

– 92% proposent des contenus vidéo

– 75% proposent de commenter les articles

– 58% acceptent de l’UGC photo (façon Citizenside par exemple), beaucoup moins de la vidéo (18%) ou de l’écrit (15%).

—–

TWITTER.

Géniale typologie des Twitterers par Henry Michel.

Anecdotique ou pas ? Toys R Us répond à un Twit de Xavier les mentionnant. J’ai testé, pas de réponse pour ma pomme. Une marque en phase de test ?

Le point de vue de journaliste de Laurent Suply sur l’utilité de Twitter comme source d’info (à l’occasion des attentats de Bombay). Un sujet qui fait débat puisque d’autres (voir chez Alain Joannès ou Fred Cavazza) n’y voient aucun intérêt : média-dépendance — là encore ; bruit ; rumeurs ; témoignages confus ; incapacité à donner du sens…

A l’arrivée, il me semble que l’intérêt de Twitter dans une situation d’événement majeur comme au quotidien, c’est l’accès rapide à une grande diversité de sources traitant d’un sujet.

—–

INFLUENCE.

Le Twit qui a fait changer Pepsico d’avis : c’est chez Médiacratie. Influence du web ? En l’occurrence c’est à mon avis surtout une illustration du rôle de garde-fou qu’Internet peut jouer : une marque « dérape », des internautes « recadrent ». La décision de la marque se fait sur un critère moral (« c’était de mauvais goût, nous avons eu tort ») et non sur un critère de puissance (« vous avez été nombreux à dire que… »).

L’article d’Aurélien Viers sur le pouvoir correctif du web face à des pratiques journalistiques « limites ». Aurélien fait référence aux pratiques des journalistes TV habitués à n’avoir aucun contre-pouvoir et à manipuler leurs interviewés. Il rebondit en particulier sur l’exemple de l’émission les Infiltrés et de la journaliste de Capa, Caroline Benarrosh, qui a de son point de vue berné son monde.

Ce pouvoir correctif à mon avis s’exprime surtout dans la possibilité de laisser une trace dans les moteurs de recherche, ce qui est loin d’être négligeable. Quand on est journaliste, on n’a pas forcément intérêt à ce que les gens qui vous googlent tombent sur des résultats qui mettent en cause vos pratiques.

—–

Il y a pas mal de lectures et de références dans ce qui précède, mais je précise qu’il ne s’agit malgré tout que d’une sélection restreinte : vous pouvez suivre ma veille sur aaaliens — Aaaliens qui, soit dit en passant [et on y reviendra car le sujet du journalisme de liens n’a encore jamais été traité proprement sur Internet et Opinion(s)], est une véritable mine d’infos pour qui s’intéresse aux médias et au web.

Publicités

Les groupes Facebook les plus populaires

Alors qu’on n’en fait plus un événement médiatique (excepté bien sûr l’Envoyé Spécial très controversé de France 2), et contre pas mal de prédictions, Facebook continue sa croissance a un rythme très élevé.

Comme je le relevais dans un de nos derniers billets, le nombre de membres en France est passé en 2008 de 1 à 6 millions, en tout cas si on se fie à la page « advertising ». Rien que ça.

Pour le sociologue et le communiquant, il y a donc une très belle matière à étudier dans les groupes Facebook. Quels sont les « mégagroupes Facebook », ceux qui réunissent le plus de membres ? Il n’y a pas vraiment de littérature sur ce sujet à ma connaissance, je suis donc allé farfouiller dans Facebook pour extraire les groupes les plus populaires (francophones et globaux).

Deux méthodes pour extraire ces données :

– de proche en proche : en utilisant les « related groups » indiqués dans la colonne de droite de chaque groupe (c’est à dire les groupes qui ont le plus de membres en commun avec le groupe que vous regardez). Puisque les « related groups » des gros groupes sont aussi de gros groupes, il suffit de prendre un gros groupe au départ, par exemple « Contre les cons qui restent immobiles à gauche dans l’escalator » (mon préféré), et de dérouler le fil.

– en utilisant le fonction recherche de groupes de Facebook. Les recherches classent les résultats par popularité. Facebook ne faisant pas apparaître de classement global, seulement des classements par catégories (« just for fun », « geography », « common interest »), je suis allé voir les groupes les plus populaires dans chacune des 11 catégories proposées.

Voici donc — sous toute réserve d’erreur comme d’habitude quand je me livre à ce genre d’expérience — les 38 groupes francophones qui dépassent les 100 000 membres. Le nombre de membres est celui au moment où j’ai relevé l’existence du groupe, dans la soirée du 23 décembre :

1. ♫ ♫ Pour ajouter de la musique sur facebook, cliquer ici ♫♫ 529810

2. pour savoir qui regarde le + votre profil !!! C SUPER SIMPLE 482042

(Mise à jour 2 janvier : vous êtes nombreux à cliquer sur les noms de ces groupes qui sont en fait des groupes spam dont le principe est d’inviter ses amis pour mettre en place une fonctionnalité qui n’existe pas)

3. Pour que Coyotte arrive enfin à choper Bip Bip et lui défonce sa gueule ! 448605

4. Tous les matins je me dis: « ce soir je me couche tôt » 430116

5. 1 Membre dans ce Groupe = 1 Raciste en moins dans le Monde ! 418553

6. Il faut boire avec modération, mais putain c’est qui ce modération ? 379561

7. je me tape souvent des fous rires tout(e) seul(e) en repensant à un truc 364487

8. Toi aussi tu est né(e) entre 80 et 90, alors ce qui suit va te plaire!!! 348215

9. Si ce groupe atteint 6 milliards de personnes, tout le monde sera dedans. 327568

10. Groupe de recensement du nombre d’inscrits sur facebook 314940

11. Pétition contre les tortures & maltraitances sur les animaux en Chine! 313247

12. je suis mort(e) plus de 342 fois pour ne pas avoir renvoyé des chaînes. 293635

13. ♫ – Ajouter de la musique sur facebook © 289011

14. PETITION POUR QUE FACEBOOK PROTEGE NOS DONNEES PERSONNELLES ! 277213

15. Je ne critique pas … non, je constate. 271304

16. Pour ceux qui disent « J’arive!! » alors qu’ils sont toujours chez eux. 267175

17. L’expérience Interdite par Facebook: J’ai besoin de vous!!! 258744

18. Participe au record du plus grand nombre de personnes dans un groupe 249747

19. PQUOI VIVRE D’AMOUR ET D’EAU FRAICHE QD ON PEUT VIVRE DE SEXE ET D’ALCOOL ? 246866

20. Pour tous ceux qui espèrent en début d’heure que le prof sera absent 236218

21. Chuck Norris ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est. 216193

22. L’alcool ne résoud pas les problèmes… ceci dit l’eau et le lait non plu 202953

23. 100 trucs pour ne pas s’emmerder en classe. 189656

24. PETITION POUR QUE LE SMS COUTE ENFIN QU’UN CENTIME D’EUROS ! 187447

25. Le samedi 22 novembre 2008, tous les Francais s’habille tout en blanc. 171727

26. Fédération Française de l’Apéritif 165755

27. Pour la création d’un congé « lendemain de cuite » 164012

28. Parce que toi ossi ta djà essayé d’inserer l’antivol du caddie sur lui meme 161970

29. J’ai Souvent l’Impression de déja Avoir Vécu ce Moment 159172

30. Contre les cons qui restent immobiles à gauche sur l’escalator 149393

31. Un million dans ce groupe avant la fin de l’année, et je gagne mon pari 🙂 147143

32. J’ai un problème de motivation jusqu’à ce que j’ai un problème de temps. 145456

33. Comité de Lutte contre l’union du SLIM, de la TECKTONIK & de la COUPE MULET 138139

34. Tu sais que t’es un vrai parisien quand… 127509

35. EXPERIENCE : 1 ami facebook habite près de chez toi … 114670

36. Génération 88/92 ! Pour ceux qui ont connu les Pokemon et le Bigdil 111200

37. Pour que la tva passe a 0,5 et le taux d`alcool a 19,6 109320

38. RASSEMBLER TOUTE LA BELGIQUE SUR FACEBOOK DANS CE GROUPE… C’EST POSSIBLE? 101250

Et voici les 22 groupes globaux qui dépassent le million de membres :

1. Let’s break a Guinness Record! 2009 Approved by guinnessworldrecords.com 3947922

2. Feed a Child with just a Click! 3815975

3. Let’s set and break a Guiness Record!!!! Approved by guinnessworldrecords.c 2770932

4. 1,000,000 AGAINST THE NEW FACEBOOK LAYOUT! 2722984

5. THEY ARE TRYING TO SHUT DOWN FACEBOOK – PETITION TO KEEP IT! INVITE ALL! 2281730

6. The Snowball Effect – Official Experiment 2213784

7. Six Degrees Of Separation – The Face book Experiment 2205442

8. 15,000,000 for lower gas prices 2170775

9. If you remember this you grew up in the 90’s 1783827

10. Petition Against the « New Facebook » 1637742

11. I Hate The New Facebook (www.new.facebook.com) 1523541

12. When I was your age, Pluto was a planet. 1507073

13. THE FACEBOOK BLACKOUT 1376868

14. COMO PONER EL FACEBOOK DE ANTES (APLICACION) 1302074

15. I Dont care How Comfortable Crocs Are, You Look Like A Dumbass. 1254180

16. 1,000,000 Strong For Stephen T Colbert 1203993

17. Facebook Will Be Forced to Shutdown in 7 Days! Join and Save it! 1196427

18. L’ ALBERO GENEALOGICO 1178888

19. Ultimate Social Experiment 1162602

20. The Official Petition for Colored Profiles on Facebook. 1152404

21. I Secretly Want To Punch Slow Walking People In The Back Of The Head 1103318

22. I bet I can find 1,000,000 people who dislike George Bush! 1003698

On ne se refait pas, voici donc quelques éléments d’analyse et de réflexion.

On s’en serait douté, une grande partie de ces mégagroupes sont à caractère potache. Mais pas que : 1 Membre dans ce Groupe = 1 Raciste en moins dans le Monde ! est le 5ème groupe francophone, tandis que Feed a Child with just a Click! est le 2ème groupe global.

Voici donc un essai de typologie des mégagroupes Facebook :

1. Les groupes potaches. Ils dominent le classement francophone et on peut les subdiviser en plusieurs catégories :

– les groupes absurdes ou rigolos : Chuck Norris ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est. ; Pour que Coyotte arrive enfin à choper Bip Bip et lui défonce sa gueule ! ; 100 trucs pour ne pas s’emmerder en classe. ; I Dont care How Comfortable Crocs Are, You Look Like A Dumbass.

– les paris : Un million dans ce groupe avant la fin de l’année, et je gagne mon pari 🙂

– les groupes qui renvoient à la personnalité : Tous les matins je me dis: « ce soir je me couche tôt » ; Pour ceux qui disent « J’arive!! » alors qu’ils sont toujours chez eux.

– les groupes sur l’alcool et ses effets : Il faut boire avec modération, mais putain c’est qui ce modération ? ; Fédération Française de l’Apéritif ; Pour la création d’un congé « lendemain de cuite »

On notera que ces groupes potaches sont beaucoup plus dominants dans le top des groupes francophones que dans le top des groupes globaux.

2. Les expériences de groupe.

Là-dedans, je mets d’une part les groupes dont le principe est d’être le plus nombreux possible :

– soit à travers un « recensement » (euh, il faut expliquer à leurs membres que les données sont accessibles) : Groupe de recensement du nombre d’inscrits sur facebook

– soit à travers une volonté clairement affichée d’être le plus gros possible, en jouant sur l’absurde (Si ce groupe atteint 6 milliards de personnes, tout le monde sera dedans.) ou le fait de battre un record (Let’s break a Guinness Record! 2009 Approved by guinnessworldrecords.com). C’est un format qui plaît beaucoup aux anglo-saxons, il n’y a qu’à voir la liste.

Et d’autre part des groupes qui proposent une expérience on ou offline : EXPERIENCE : 1 ami facebook habite près de chez toi … (un jour donné, les membres portent un signe discret de leur appartenance au groupe sur eux) ; Le samedi 22 novembre 2008, tous les Francais s’habille tout en blanc. (moui…) ; Six Degrees Of Separation – The Face book Experiment ; THE FACEBOOK BLACKOUT

3. Les groupes à caractère politique ou citoyen

Et oui, il y en a donc quelques uns parmi les « mégagroupes » Facebook : on a mentionné « feed a child » et « 1 membre = 1 raciste en moins ». On peut aussi citer Pétition contre les tortures & maltraitances sur les animaux en Chine!.

On a aussi des groupes « politiques » avec une dimension pétitionnaire qui peut être fédératrice : I bet I can find 1,000,000 people who dislike George Bush!

4. Les groupes à caractère consumériste.

Et là c’est la question du prix des produits qui est fédératrice : au niveau francophone avec les SMS : PETITION POUR QUE LE SMS COUTE ENFIN QU’UN CENTIME D’EUROS ! ; au niveau global avec le prix de l’essence : 15,000,000 for lower gas prices.

5. Les groupes identitaires.

– les groupes générationnels, très populaires chez les jeunes : Toi aussi tu est né(e) entre 80 et 90, alors ce qui suit va te plaire!!! ; Génération 88/92 ! Pour ceux qui ont connu les Pokemon et le Bigdil ; If you remember this you grew up in the 90’s . Sur cette catégorie on a des équivalences évidentes entre les groupes francophones et les groupes internationaux.

– les groupes géographiques, culturels ou communautaires : Tu sais que t’es un vrai parisien quand… ; RASSEMBLER TOUTE LA BELGIQUE SUR FACEBOOK DANS CE GROUPE… C’EST POSSIBLE?

6. Les groupes sur Facebook.

Logique, on est sur Facebook, l’outil est donc aussi le contenu. Facebook vient d’ailleurs de créer une catégorie à part entière, à côté de « common interest », de « Internet & technology » ou de « Music » ; la catégorie « Facebook ». Dans cette catégorie, on a trois types de groupes :

– les pétitions pour améliorer le service, notamment le retour à l’ancienne version de Facebook : 1,000,000 AGAINST THE NEW FACEBOOK LAYOUT! ; Petition Against the « New Facebook » ; mais aussi sur son design (The Official Petition for Colored Profiles on Facebook.)

– les groupes parano : THEY ARE TRYING TO SHUT DOWN FACEBOOK – PETITION TO KEEP IT! INVITE ALL! (j’adore le « They ») ; Facebook Will Be Forced to Shutdown in 7 Days! Join and Save it!

– les groupes de spam. Ceux qui prétendent rendre un service autour d’une application Facebook et consistent en réalité à inviter ses amis pour pouvoir ajouter une application qui n’existe pas. Ces groupes sont une tendance récente et qui malheureusement cartonne. A surveiller de près : que fera Facebook face à ce nouveau phénomène ?

♫ ♫ Pour ajouter de la musique sur facebook, cliquer ici ♫♫ ; pour savoir qui regarde le + votre profil !!! C SUPER SIMPLE ; COMO PONER EL FACEBOOK DE ANTES (APLICACION)

Quand on rejette un oeil à la liste après avoir regardé la typologie, on note que pas mal de groupes peuvent être classés dans plusieurs rubriques de la typologie : pétitions absurdes, pari dans le domaine politique, etc. : c’est aussi ce qui fait leur force.

Sur les différences entre les francophones et les « globaux » (anglo-saxons très majoritairement), on voit donc plus de potache ici et plus d’expérience collective là-bas.

Une des choses qui me frappe est que, finalement, on ne trouve pas beaucoup, dans ces mégagroupes, des sujets ayant trait à l’actualité. On aurait pu imaginer des groupes autour des J.O., ou un mégagroupe Obama. Il paraît logique de penser qu’un groupe recrutera beaucoup plus facilement si son sujet est en résonance avec l’actualité médiatique. Mais j’ai le sentiment que ces groupes en phase avec une actualité sont des groupes de taille plus moyenne, et que les mégagroupes dont on parle ici atteignent leur taille justement parce qu’ils ont un caractère universel. Ils touchent au quotidien ou à la personnalité de l’individu avant de toucher à l’actu.

Dernier élément de réflexion : les créateurs et administrateurs de ces groupes sont devenus de véritables leaders d’opinion en puissance. Il serait intéressant de savoir s’ils ont beaucoup oeuvré à la popularité de leur groupe ou si les groupes sont devenus populaires très spontanément, par des mécaniques virales facilitées par le fonctionnement de Facebook.

Il y a sans doute des deux, mais une des choses qui m’ont frappées en visitant les groupes a été de voir que beaucoup d’entre eux, dans la partie « description », en haut de la page, communiquaient un mode d’emploi à l’attention de leurs membres pour que ceux-ci fassent du prosélytisme : « cliquez sur invitez vos amis, sélectionnez les tous… ». Il y a le hasard des choses, et les coups de pouce qu’on peut donner.

Enfin, et c’est un point très particulier, les créateurs et administrateurs de ces groupes ont la possibilité d’envoyer des mails à la totalité de leurs membres. Marketing direct à coût zéro. C’est un peu comme s’ils avaient hérité de la clé de l’arme atomique.

Si j’étais le créateur du groupe « Guinness Record » avec 4 millions de membres, qu’est-ce que je ferai de cette possibilité ? Le bon sens veut que l’on ne soit pas intrusif et qu’on ne poste que des informations en rapport direct avec la vocation du groupe, ce qui rend la fonction « mail aux membres » inopérante dans beaucoup de cas (tous les groupes potaches notamment). Mais je serais curieux de savoir si certains des administrateurs de ces groupes utilisent, même de temps en temps, ce « pouvoir »…

PS : Edit du 2 janvier à lire ici.

Vidéo de la semaine : un journaliste + un président = deux chaussures

La vidéo de la semaine dernière (et peut-être la vidéo de l’année) est l’attaque à la chaussure du journaliste irakien, Mountazer al-Zaïdi, contre George Bush qui assure désormais son désastreux service après-vente. Au cas où vous auriez échappé à la télé et au buzz, voici quelques images de CNN  :

Et maintenant, le décryptage de Denis Bertrand, sémioticien à Paris VIII (vidéo réalisée par La Générale de Production):

Etonnant, non ?

Rétrospective 2008 – en images

Sur la suggestion d’Enikao, j’ai adapté le billet Rétrospective 2008 : l’année web en format Slideshare avec tout plein d’images. Bon visionnage.

PS : pour une raison qui m’échappe, le bouton « Full Screen » de la fenêtre Slideshare disparaît sous wordpress. Donc pour regarder en plein écran le mieux est encore de regarder la présentation sur Slideshare.net ici.

Rétrospective 2008 : l’année web

Edit : nouvelle version de ce billet en format Slideshare avec images postée ici.

Comme l’an dernier, Internet et Opinion(s) vous propose sa sélection subjective des événements qui ont marqué l’année du web. N’hésitez pas à compléter dans les commentaires, un billet ça se peut se mettre à jour (après délibération de l’équipe éditoriale 😉 ).

Janvier

On découvre qu’une fausse journaliste, Rachel Bekerman, administrait un groupe Facebook avec 1300 journalistes francophones et leur envoyait de l’information à caractère promotionnel. Acculée par Le Monde, elle se dit attachée de presse et cite des clients. Parmi eux, certains démentent. D’autres, comme Seesmic, ne le font pas. Un an après, on ne sait toujours pas qui se cachait derrière Rachel Bekerman dont le profil Facebook est toujours actif.

L’affaire Kerviel éclate et montre comment de nouveaux leaders d’opinion peuvent émerger sur le web, à l’instar de Jaï du blog Duo&Co, qui devient une référence pour le décryptage de cette crise.

Après l’iPhone, lancement de l’Eee PC d’Asus avec SFR : le web est de plus en plus mobile.

Février

Microsoft offre 44,6 milliards de dollars pour Yahoo. La suite ? Euh… quelqu’un veut s’essayer à la raconter ?

La proportion des Français internautes passe la barre des 60% d’après Médiamétrie.

C’est le véritable décollage de ce qui sera un des phénomènes de l’année : Vie De Merde.

Leparisien.fr poste la vidéo « Casse Toi Pauvre Con » de Nicolas Sarkozy au salon de l’agriculture et enflamme le web, montrant à la fois le rôle putassier que peuvent jouer les .fr (cf. l’affaire du SMS sur le site du NouvelObs) et l’effet « fin du off », dont Rachida Dati sera une des autres victimes visibles quelques mois plus tard.

Mars

On ne se lasse pas de voir et revoir le génial « moonwalking bear » des Transports de Londres.

La netcampagne des municipales boudée par les internautes ? Plutôt une « normalisation » de la communication politique sur Internet, et une élection difficile à lire en raison de son éclatement sur 36 000 communes…

Edwy Plénel et d’autres lancent Mediapart. Un pari sur l’information « de qualité » en ligne, et surtout payante, contre la tendance. Avec 11 000 abonnés 6 mois après sa création, Mediapart n’est pas au niveau des objectifs affichés (25 000 abonnés fin 2008), mais pas coulé non plus, et assume sa fonction laboratoire.

Eric Dupin, éditeur de Fuzz, est attaqué par Olivier Martinez et s’en ouvre sur son blog Presse-Citron. C’est le début d’une histoire compliquée et qui révèle des enjeux multiples (liberté d’expression, responsabilité du lien, mobilisation / panurgisme et (ir)responsabilité des blogueurs) et se terminera par la victoire de Fuzz en appel. Entre-temps, Presse-Citron s’est emparé de la première place du classement Wikio des blogs et ne la lâchera plus.

Avril

Malgré l’effet Présidentielles, l’OJD confirme que la diffusion de la presse écrite a reculé en 2007 : -0.3%.

On sait que c’est difficile d’enjoliver la réalité sur le web : nouvel exemple avec le site Pundo 3000, qui permet de comparer la différence entre le packaging d’un produit et son contenu. Bon appétit.

Mai

Alors que YouTube représente 50% de l’audience de Google, il ne pèse que 1% de ses revenus. Eric Schmidt, PDG de Google, déclare : « l’argent n’est pas dans le web 2.0 ».

Juin

Eric Dupin devient, comme d’autres, blogueur professionnel. Un sujet qui intéressera beaucoup les médias et la toile, soulevant des polémiques sur les rapports des blogs aux marques et (encore et toujours) l’utilisation du publi-rédactionnel, pardon, du billet sponsorisé.

La nouvelle option « websites » de Google Trends permet de visualiser et de comparer des courbes d’évolution du trafic des sites Internet estimé. Quand même.

Mise en ligne de Where The Hell Is Matt, qui sera la deuxième vidéo la plus buzzée de l’année (après le Yes We Can de Will I am). Une campagne de la marque Stride, extrêmement discrète.

Juillet

Versac arrête. C’est l’épilogue d’une polémique qui oppose quelques journalistes à quelques blogueurs, et surtout le résultat d’une lassitude grandissante et d’une fatigue de Nicolas Vanbremeersch, devenu prisonnier de son image médiatique.

La publicité en ligne fait +38% au 1er semestre et reste bien entendu le seul segment dynamique du marché publicitaire. 3ème, 4ème ou 5ème média ? Je renonce à toute comparaison en raison des problèmes méthodologiques posés par l’inclusion ou non du search, par la non-prise en compte des (nombreuses) remises et par la méthodologie qui estime une « valeur d’espace » sans tenir compte du CPC.

Août

On cherche un successeur à Facebook comme phénomène 2.0 de l’année. Libération fait sa une sur Twitter, qui sera le successeur médiatique à défaut d’être un succès grand public. Fin 2008, on compte environ 20 000 twitterers français. Pendant ce temps, Facebook est passé de 1 million à 6 millions de comptes dans l’hexagone.

Septembre

Google lance son navigateur Chrome (et l’explique avec une BD).

En France, on est capable de faire du vrai Rich Media : la preuve, Géo est récompénsé par la Online News Association pour ses webreportages.

Octobre

C’est la crise et elle pourrait précipiter la bulle 2.0. Les services 2.0 perdent de l’argent et certains, comme par exemple Seesmic, choisissent de licencier.

Pendant ce temps, Eric Besson présente un plan France numérique 2012 sans grands moyens et suscite des réactions contrastées.

C’est Narvic qui le dit : le blog de Maître Eolas est le « premier média du deuxième type ». Le Journal d’Un Avocat accueille 15 000 visites par jour, son auteur anonyme est invité sur France Info ou dans Arrêt Sur Images, est utilisé comme une source d’information pour Le Monde et par d’autres, et montre sa puissance en fédérant les « magistrats en colère » comme personne d’autre ne l’a fait. Un cas sans précédent d’émergence d’un leader d’opinion sur Internet.

S’il n’existait pas il faudrait l’inventer : c’est Mickaël Vendetta, tout droit sorti de son Skyblog.

Novembre

Il est le Président 2.0 : Barack Obama a utilisé les tuyaux du web au meilleur de leurs possibilités et construit une stratégie d’ambassadeurs sans précédent.

Après la polémique de la veille de l’Elysée et le début de polémique de l’appel d’offre de veille du SIG, voici la polémique de la veille du Ministère de l’Education. Curieux emballements successifs qui montrent que la veille devient un sujet d’opinion.

L’innovation technologique fait l’effet viral : 1.5 million d’internautes se recommandent « Chabal Le Duel« , campagne de Buzzman pour Orange.

Il fallait retenir une opération de « buzz blogueur(ses) pour cette rétrospective : ce sera la course en escarpins de Sarenza.com, très vue sur le web mais aussi énormément en TV.

2008 c’est aussi une année de préoccupation dans l’opinion sur les dangers de la toile pour les gosses, comme en témoigne cette campagne européenne de « sensibilisation ».

Décembre

« Secret Story » est le mot-clé le plus recherché en 2008 d’après Yahoo.

Google s’en prend plein la figure aux Etats Généraux de la Presse. On attend la suite avec impatience.

Bonne fêtes de fin d’année !

PS : Merci à Laure, Charlotte et Pierre pour leur aide.

Ca, c’est de la présentation

Si vous ne connaissez pas déjà, c’est à lire en plein écran et jusqu’au bout !

Un slideshow en tout points étonnant, sur la forme, sur le fond, et par le « reveal » de son auteur quand on ne le connaît pas initialement et qu’on n’a pas idée de l’intention finale de l’exercice.

A la fois un exercice de communication très original (et la preuve que sur Internet on peut faire de longues démonstrations) et une matière à mouliner sur le fond (ce qu’on appelle les « Ideas People » dans le slideshow nous intéressent beaucoup chez internet et opinion(s)…).

Via MCB.

Invité de Media Junkie #2

J’ai été invité par Aurélien Viers (merci à lui) à participer à la deuxième émission de Media Junkie, aux côté de Georges Mohammed-Cherif de Buzzman.

Le sujet : marketing viral. Et voilà ce que ça donne en moins de 10 mn chrono.

On y discute efficacité (un petit nombre de campagnes atteignent leurs objectifs, ce n’est pas magique…), présence de la marque (pas toujours simple), créativité et innovation (la campagne de Buzzman avec Chabal pour Orange, malheureusement terminée).

Notre prose sur le sujet du marketing viral est ici.

Et si la sagesse des foules c’était d’abord celle de se taire ?

Relevé chez François Laurent qui reprend sur son blog l’intervention de Philippe Jourdan (maître de conférence à l’IUT d’Evry Val d’Essonne et fondateur de Panel on the Web) au SEMO et intitulée « L’éthique en marketing » :

Selon plusieurs enquêtes désormais concordantes, un ratio très restreint – moins de 10% de la population aux Etats-Unis – participe aux enquêtes et aux sondages. En d’autre terme, seule une minorité régulièrement consultée participe à la définition des produits, des services, des campagnes, des modes qui s’imposent pourtant à tous.

Ce constat est particulièrement instructif : on voit que, dans les études comme dans les commentaires ou dans les sites participatifs, la production de l’information repose sur des groupes d’individus assez minoritaires qui assemblés représentent environ 10 ou 20% de la population générale (de la société, du site, etc.)… Une sorte de Loi de Pareto de l’opinion dont Internet est le grand révélateur comme Didier Durand le remarquait sur la question des plate-formes de vidéos et la contribution des amateurs. Les instituts de sondage comme les sites communautaires souffrent tous les deux du même phénomène : tout le monde n’a pas quelque chose à dire, tout le monde ne veut pas dire quelque chose tout le temps… C’est peut-être surtout ça la fameuse sagesse des foules 😉 ?. En tout cas les lieux et dispositifs pour saisir la parole des individus peuvent donc arriver à saturation.

Pour ce qui est de la question éthique en marketing et des enjeux professionnels que posent cette faible participation, je vous laisse lire les deux billets (number one et number two) publiés par François Laurent.